Votre panier
Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne
Recherche
Acces rapide
Accès rapide :

Charte et Sécurité

Charte et sécurité


Il est vivement recommandé aux parents

De ne pas se fier uniquement à l’âge minimum requis pour piloter le quad indiqué par le fabricant du produit mais surtout de veiller à s’assurer que, en pratique, leur enfant dispose bien des capacités et des compétences pour piloter un quad.
De réclamer, au moment de l’achat du quad neuf ou d’occasion, tous les documents concernant l’engin (manuel du propriétaire, notice d’utilisation etc.).
De faire suivre à leur enfant une formation préalable à la conduite du quad et de leur faire pratiquer de préférence cette activité dans des structures encadrées.
De ne faire circuler le quad que sur des terrains privés, de ne jamais transporter de passagers sauf spécifications particulières du fabricant, de ne pas permettre une utilisation du quad de nuit ou quand la visibilité est limitée.
De faire porter à leur enfant au minimum les équipements de protection individuelle suivants : casque de moto homologué adapté aux enfants, gants, lunettes de protection,parre pierre chaussures montantes, vêtements non flottants pour éviter leur enroulement dans les parties tournantes de l’appareil. 

L’évaluation des capacités requises par l’enfant pour conduire un quad 


Le projet de norme prévoit que le pictogramme relatif à l’âge minimum du conducteur doit correspondre à la catégorie du quad concerné. Un quad Y 6 doit donc comporter un pictogramme indiquant que le quad ne doit pas être utilisé par un enfant de moins de 6 ans, un quad Y 12 un pictogramme indiquant que le quad ne doit pas être utilisé par un enfant de moins de 12 ans.

Tous les professionnels interrogés, et notamment les représentants de la FFM, s’accordent à considérer que 6 ans est un âge pertinent pour commencer à utiliser un quad. Cette affirmation n’est toutefois étayée par aucune expertise du développement psychomoteur de l’enfant.

Selon le docteur Jean POUILLARD, membre de la Commission, l’enfant n’est pas un "adulte en miniature": « L’enfant présente une vulnérabilité et une augmentation des risques en raison de :

? Sa taille, trop petite par rapport à la taille des voitures et trop petite pour qu’il soit vu suffisamment tôt par les conducteurs : trop petit pour être vu, trop petit pour voir par dessus les obstacles.

? Son champ de vision est limité latéralement jusqu’à l’âge de huit ans. L’enfant ne voit que ce qui est devant lui, son champ visuel d’analyse d’une situation environnante étant inférieure à 70º (chez l’adulte, il peut dépasser 180 º). Il lui faut 4 secondes pour constater qu’une voiture roule (pour un adulte il faut ¼ de seconde). Ainsi l’enfant ne sait-il apprécier ni la distance ni la vitesse, c’est-à-dire le temps d’approche des voitures.

? Ses capacités auditives qui font qu’il discerne mal la provenance des sons, dans le brouhaha de la rue.


? L’impulsivité que l’on prête parfois au jeune âge et qui ne prédisposerait pas à la prudence ou à la vigilance, surtout parce qu’un enfant peut penser qu’une voiture s’arrête à l’instar de ses jouets, instantanément, sans distance de freinage. 

Sa difficulté à synthétiser les informations nécessaires à sa sécurité. Son développement psychomoteur ne lui permet pas d’enregistrer plusieurs informations en même temps, dans un environnement de trafic créé par les adultes pour des adultes. Il existe un décalage entre la complexité de la tâche à résoudre, la symbolique des panneaux, dans un espace qu’il ne peut maîtriser et ses capacités d’intégration dans un univers aux règles strictes et immuables : " j’ai vu la voiture, donc la voiture m’a vu...".


Il faut, d’autre part, prendre en compte le degré de maturité de l’enfant, très variable d’un enfant à l’autre, et qui peut être responsable d’une limitation physiologique de ses capacités à assurer son propre repérage et sa propre responsabilité dans la circulation routière.»

Certains constructeurs, tels que YAMAHA, estiment que les parents sont aptes à évaluer l’aptitude des enfants à piloter un quad. Dans une brochure intitulée "Parents, enfants et quads", remise à tout acheteur de quad pour enfants, la société YAMAHA donne quelques conseils aux parents. Voici des exemples des questions qu’il est conseillé à la personne responsable de se poser ou de poser à un enfant de 6 ans:


? « Afin d’aider à déterminer si un enfant est assez grand pour un modèle de quad, laissez-le se mettre debout sur les repose-pieds et saisir le guidon. Pendant que l’enfant est dans cette position, vérifiez qu’il y a une distance d’au moins 10 cm entre la selle du quad et l’entrejambe de l’enfant. L’écartement doit être d’au moins 10 centimètres, de sorte que le pilote puisse se mettre debout pour son équilibre et pour son confort et qu’il puisse déplacer le poids de son corps en avant, en arrière et de chaque côté ».

? « Les enfants sont aptes à piloter un quad lorsqu’ils sont conscients de la sécurité et des blessures possibles en cas d’utilisation irréfléchie d’un quad. Si l’enfant est de nature inconsciente ou souvent impliqué dans des accidents en faisant du vélo ou du patin à roulettes, l’enfant n’est pas prêt à faire du quad ».
? « Votre enfant doit être capable de dire les causes des accidents et comment les éviter. En général, un enfant doit comprendre qu’il peut être blessé suite à des mauvais choix.»

? « Plusieurs types de caractéristiques visuelles sont importants. La capacité à voir sur les côtés tout en regardant droit devant lui est appelée vision périphérique ou vision latérale. Vous pouvez déterminer la vision latérale de l’enfant en le (la) laissant regarder devant lui pendant que vous déplacez les objets sur le côté. L’enfant doit être capable de voir des objets à 90 degrés sur le côté tout en regardant droit devant lui. La vigilance et la sécurité du pilote s’améliorent avec une bonne vision latérale ».

Attention : la norme ne contient aucune spécification pour les quads pour enfants permettant à l’adulte d’évaluer leurs capacités à piloter un quad en fonction de l’âge minimum requis par le constructeur ni même des conseils particuliers pour la conduite des quads : notamment lors de la première "prise en main du quad" ou pour une utilisation dans les terrains accidentés. 

quadimport décline d'emblée toute reponsabilité en cas d' utilisation sur la voie publique de véhicules non homologués et non réglementés . La mention " interdit à la circulation sur la voie publique, le port de casque et de protection est obligatoire" figure au bas de la facture que chaque acquéreur reçoit

Copyright 2013 Importateur- quad enfant , mini quad enfant, trottinettes, quad & voitures electriques, dirt bike cross. TEL 06.51.68.89.42
Site réalisé avec PowerBoutique - creation de site internet